"celui qui construit des prisons s'exprime moins bien que celui qui bâtit la liberté."

Publié le par pierrôt

Quand on a le moral en berne, voilà une citation qui peut redonner un peu de tonus au cerveau. Elle est extraite du petit texte splendide de Dagerman (Notre besoin de consolation est impossible à rassasier) écrit en 1952 et dont la traduction française est parue en 1981 (merci à Paulo de me l'avoir fait découvrir dès sa parution). C'est le versant espoir de ce texte qui est, par ailleurs, tout autant empli de désespoir. La phrase complète du texte de Dagerman dont est extraite la citation est: "Et mon pouvoir est redoutable tant que je puis opposer la force de mes mots à celle du monde, car celui qui construit des prisons s'exprime moins bien que celui qui bâtit la liberté." Le texte a été repris dans le dernier album des Têtes raides, Banco, avec une très belle mise en musique. Dans la mise en musique, j'inclus l'interprétation (la lecture du texte) de Christian Olivier. Cela m'a réconcilié avec le groupe dont certains des albums précédents m'avaient un peu déçu.

C'est une phrase qui redonne du courage à toutes celles et tous ceux qui ont décidé de vivre hors des sentiers battus afin de commencer, concrètement, à prendre un peu plus de liberté pour eux-mêmes et souvent aussi, par ricochet, pour nous tous. Je pense par exemple à Didier, qui rêvait d'ouvrir une librairie, et à Catherine qui, elle, aurait bien aimé animer un lieu de rencontre et de convivialité. Cela a donné la librairie-tartinerie de Sarrant, dans le Gers. Si vous passez dans le coin, faites-y une petite halte. L'adresse de leur site: http://www.lires.org/. C'était un projet auquel personne ne croyait (une librairie dans un petit village perdu...), sauf eux. Merci à eux et à tous ceux qui embellissent la vie des autres en donnant corps à leurs propres rêves.

On peut aussi voir le côté pratique de la citation. Par exemple, si on vous embrouille la tête en vous disant que c'est pour votre bien, méfiez-vous! Demandez qu'on vous exprime ça plus clairement. Depuis une année, c'est une tendance qui se développe. Au nom du pouvoir d'achat, on a détaxé les riches. C'était pas très clair, vous n'avez pas compris pourquoi? Ce n'est peut-être pas pour votre liberté à vous. En réfléchissant bien, on peut trouver encore plein d'exemples...

Publié dans QUELQU’UN L’A DIT

Commenter cet article

Jean-Paul 15/08/2008 17:26

YES !
1 semaine en Corse et 2 en Italie... Quel bonheur...

Jean-Paul 14/08/2008 16:30

Impossible de me souvenir du titre du bouquin... Faudrait pas vieillir...

pierrôt 15/08/2008 07:44


Automne allemand...?


Jean-Paul 14/08/2008 16:29

Relu récemment des passages de son journal de voyage dans l'Allemagne de l'immédiat aprés-guerre, dévastée par les bombardements.
C'est beau... et inquiétant, car on se dit qu'on n'est pas très loin d'avoir à nouveau droit à ce genre d'apocalypse...