Nous sommes tous des ours

Publié le par pierrôt

Moi le premier, je l’avoue. Sous mes dehors affables, bien gentils, propre sur moi et tout et tout, je suis un ours. Mal peigné, mal léché, pas rasé : le vrai ours quoi. Quand je ne suis pas content, je commence par marmonner. Mais très vite je finis par grogner. Je reconnais que ça peut faire peur. Mais un ours qui ne grogne pas n’est pas un ours. Or, je suis un ours. On ne se refait pas.

Je demande donc à bénéficier de la haute protection de toutes les personnalités qui se battent pour la survie des ours, y compris désormais Carla Bruni. Je sais bien que mes propos doivent parfois agacer son Sha KeQi de mari. Mais, que voulez-vous, je suis un ours. C’est comme ça. Certains sont nés petit Sha et d’autres gros ours. On ne va pas épiloguer là-dessus.

Quand on y réfléchit bien, on pourrait dire que nous sommes tous, sous des formes diverses (c’est ça qui est intéressant), des ours. La planète que nous avons connue s’évanouit lentement sous nos yeux. Un coin de ciel bleu et puis soudain plein de nuages gris, comme à Pékin aujourd’hui. Quelque chose de nous-mêmes semble lentement disparaître. Je dis ça pour conjurer cette sorte de fatalité qui s’avance devant nous. Et qui concerne au premier chef les ours. Dont je fais partie, vous l’avez compris mes amis (les ours).

Ce que je dis est aussi vrai du petit Sha. C’est un ours comme nous tous. Mais il ne le sait pas. Chut ! Ne lui dites pas. Dites le d’abord à Carla.

Publié dans LE JOURNAL DES GOGOS

Commenter cet article