Que faut-il faire de la prime pour l'emploi ?

Publié le par pierrôt

 

Tableau de bord de Liaisons sociales, n°95, octobre 2008

Que faut-il faire de la prime pour l'emploi ?

La prime pour l’emploi (PPE) est une subvention indirecte aux bas salaires, comme le revenu de solidarité active (RSA). L’idée qui permet de justifier ces dispositifs est qu’il existerait des salariés « insuffisamment productifs », « non rentables » pour les entreprises. Or, depuis plus de 20 ans, cette idée a été largement démentie. Dans ses expériences pionnières, Bertrand Schwartz l’avait montré avec des jeunes à « BAC moins  cinq » (et encore moins) : quand les employeurs surmontent leurs préjugés, tout le monde peut avoir un emploi et être rentable pour l’entreprise. De nombreuses entreprises d’insertion l’ont aussi montré depuis. L’image de chômeurs et de précaires « désocialisés », presqu’inaptes au travail, qui ne pourraient vivre que grâce à l’assistance est donc foncièrement fausse. Certes, après près de trente ans de casse sociale, notre société a engendré un certain nombre de « naufragés », pour reprendre le titre du livre de Patrick Declerck. Mais ces personnes ne représentent qu’une fraction tout à fait marginale  des pauvres. Le problème de fond est qu’il n’y a pas d’emplois pour tous, notamment parce que le moteur de la croissance s’est grippé avec la rigueur salariale. La PPE ou le RSA ne peuvent qu’accélérer ce cercle vicieux.

L'article au format word: PPE_Liaisons_sociales.doc PPE_Liaisons_sociales.doc

Publié dans PEOPLE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article