Les pauvres en ont marre !

Publié le par pierrôt

C'est dans la rubrique SINéCO, mais c'était l'édito de Siné Hebdo n°4 (1er octobre 2008)

Les pauvres en ont marre !

Les pauvres ont toujours trinqué. Mais depuis plus de trente ans, ils trinquent salement. Pour eux, la crise n’a pas commencé avec la chute des cours boursiers. Trente ans de crise, trente ans de mouise, tout ça pour voir frimer les nouveaux rois dans leur carlingue dorée. Bientôt il faudra payer l’air qu’on respire. Les pauvres en ont marre. 

La crise financière a des relents connus. Une bulle immobilière, suivie d’une bulle financière, tout ça sur fond d’énormes inégalités de revenus et de patrimoine. Les riches ne savent plus que faire de leur fric, alors ils spéculent à tire larigot. C’est le scénario de la crise de 1929. Une fois ça va. Deux fois, ya basta ! Les pauvres en ont marre.

Cette crise avait déjà commencé par une gigantesque arnaque des pauvres. On estime que, dans la crise des subprimes, environ 400 milliards de dollars ont été prélevés sur les ménages américains les plus modestes au cours des huit dernières années. Un signe qui ne trompe pas : près de la moitié de ce tribut a été prélevée sur les Afro-Américains et les Latino-Américains. On comprend pourquoi certains parlent de « subcrime ». Les pauvres en ont marre.

Aujourd’hui, Bush leur demande à nouveau de cracher au bassinet pour éponger les pertes des spéculateurs financiers. Il demande aussi à ses fidèles larbins européens de mettre la main à la poche en faisant raquer leurs contribuables. Heureusement, Sarkozy nous a fait un joli bouclier fiscal. Les riches seront épargnés. Les pauvres en ont marre.

Il faut que les responsables « soient sanctionnés et rendent des comptes », a osé déclarer Sarkozy. On le sait bien, la meilleure défense, c’est l’attaque. La crise financière actuelle est le résultat de la libéralisation à outrance des marchés financiers, déréglementation voulue et organisée par les gouvernements. Prendre à ce point les gens pour des gogos, ça excite le système nerveux. Les pauvres en ont marre.

Les pauvres ont bon dos. Les patrons leur ont tondu la laine. Maintenant on veut leur faire la peau. Les pauvres en ont marre !

 


L'article au format word: SINECO4_Les-pauvres.doc SINECO4_Les-pauvres.doc

 

Publié dans SINéCO

Commenter cet article

jvaillant.biz 13/03/2009 13:49

Cet article sur les ppovres m'interpelle. Je suis artiste, et toute ma vie je me suis battu pour avoir droit à une vie correcte. Je suis un battant, et heureusement, par ce qu'à ce jour, je ne serais peut être plus de ce monde. Les escroqueries font rage dans tous les domaines; que ce soit au niveau politique social, où simplement dans les relations inter individus. Il y a plus de générausité dans le monde animal que parmis le plus grand nombre d'entre ceux qu'on nome "humain." En résumé, " contester, pleurer sur son sort ne peut avoir aucune positivité, si chacun d'entre nous ne reconnaît pas la valeur de son semblable, mais au dela des mots; par des actes. Les mots passent, l'action et le chemin vers autrui, s'inscrit dans l'infiniment grand.