MINI-SMIC ET MAXI-FRIC

Publié le par pierrôt

Article paru dans Siné Hebdo n°41, mercredi 17 juin 2009
en version word ici:  SMIC--SH41--final.doc SMIC--SH41--final.doc

MINI-SMIC et MAXI-FRIC

Dormez en paix smicards et autres damnés de l’enfer des bas salaires, un « groupe d’experts » veille désormais sur vous. Réclamé de longue date par le patronat, ce groupe a été créé par la loi et installé le 23 mai. En deux semaines chrono (un vrai record !), il a rendu son avis le 5 juin. Les conclusions étaient préparées d’avance ? Pas impossible puisqu’un des experts, Gilbert Cette, directeur à la Banque de France dans le civil, avait déjà pondu il y a quelques mois un rapport préconisant la suppression du SMIC.

En bon adepte de la méthode Coué, les experts assènent à longueur de pages la même rengaine : le SMIC est trop élevé. Passons sur les comparaisons internationales qui alignent une moitié de pays dont le revenu par habitant est très inférieur à celui de la France (les trois quarts pour la Grèce, jusqu’à moins de la moitié pour la Pologne, et la Turquie). On se doute que, dans ces pays, le salaire minimum doit être moins élevé qu’en France. Mais ça doit faire plus joli sur les graphiques.

Dans notre pays, le SMIC serait aussi « trop élevé » en comparaison des autres salaires ? Parce qu’il aurait trop augmenté ? Ces experts voient tout à l’envers. C’est simplement qu’à force de tasser la plupart des salaires vers le bas depuis plus de trente ans, ils se sont rapprochés du plancher. Il faudrait plutôt penser à les augmenter, les salaires, et à relever le plancher.

Pas question ! Pas de coup de pouce cette année concluent nos experts. Pour eux, c’est simple. Si on augmente « trop » le SMIC, les smicards coûteront trop cher aux employeurs qui ne les embaucheront plus. Adieu emploi, pouvoir d’achat… et bonjour les angoisses de fin de mois. C’est le raisonnement typique de « l’économie de l’offre » très à la mode sous Reagan et Thatcher. Un raisonnement à sens unique. Car le salaire est aussi un revenu pour le salarié. Et les revenus, ça nourrit la croissance et l’emploi. Une hausse du SMIC n’est pas forcément défavorable à l’emploi, loin de là. Objection balayée d’autorité par nos experts, en cinq lignes, sans un argument. Fermez le ban !

Le pompon, c’est que les mêmes oublient, ces étourdis, de comparer le niveau du SMIC à ce que rapporte un salarié à son employeur. Pourtant, c’est ce qui a le plus de sens d’un point de vue économique. En moyenne, un salarié rapporte aujourd’hui plus de 6500 euros par mois à son patron. Un smicard en reçoit moins d’un quart. Au-delà d’une vingtaine d’euros de plus par mois, nos experts prédisent la cata. Pourtant, au moment de la création du SMIC, en 1970, c’était 20 % de plus (soit 300 euros d’aujourd’hui). Et quand on a créé en 1950 l’ancêtre du SMIC, le SMIG, c’était …plus de deux fois plus ! Trop élevé on vous dit.



Voir Siné Hebdo n°2, 17 septembre 2008. Pour en savoir plus : www.cidrolin.com




 
Autres lectures et liens
Le rapport du groupe d'experts dont il est question dans cet article: Rapport_SMIC.pdf Rapport_SMIC.pdf  
A noter, c'est presqu'à se tordre de rire, que ces experts commencent par s'autocongratuler, et pas qu'une fois. Paul Champsaur, leur président (ancien DG de l'INSEE et maintenant président de la Haute autorité de la statistique publique, ça promet) se croit obligé de mentionner dans la première page de son intro que ce rapport a bénéficié de "l’expérience et des connaissances unanimement reconnues de chacun des membres du groupe". Il récidive à la fin de la même intro en soulignant que "les connaissances et l'expérience de chacun d'entre nous ont été des atouts déterminants dans cette entreprise". Ce serait intéessant de faire un portrait des cinq membres de ce groupe d'experts. Un peu plus tard, peut-être
 
Un des premiers articles parus dans Siné Hebdo sur le sujet: SINECO2-Le-SMIC-.doc SINECO2-Le-SMIC-.doc

Et aussi une analyse un peu plus développée (avec graphique) mise sur ce blog:
Le SMIC est-il trop élevé ?  

Et si vous avez vraiment du temps (et de la patience), vous pouvez écouter le débat avec Gilbert Cette au moment de la parution du rapport du CAE (Conseil d'analayse économique) sur le même sujet (en août 2008): Faut-il supprimer le SMIC?  

Publié dans SINéCO

Commenter cet article

Luc 01/04/2010 00:34


nooon mais c'est vrai il est trop élevé, faut arrêter voyons! Un Smic à 450 euros serait plus raisonnable, c'est d'ailleurs ce que prouvent toutes les analyses économiques! Bon plus sérieusement,
dans un billet récent je propose de remettre au goût du jour une vidéo d'un certains Patrickdu49 sur le SMIC! il dénonçait le fait que le SMIC soit largement insuffisant pour vivre décemment en
France lorsqu'on est célibataire...eh oui le célibat est un droit et je trouvais que sa video n'avait pas fait assez de buzz! je me permet de faire un lien vers mon article, surement incomplet mais
écrit avec sincérité et sans arrières pensées partisanes: http://unblogpourvous.blogspot.com/2010/03/smic-montant-insuffisantune-video-mal.html
Merci pour cet excellent billet qui confronte coût du travail et rendement du travailleur,
bien à vous :)