Mercredi on va tous au Siné!

Publié le par pierrôt

Non, ce n'est pas le cinématographe de l'ami Boris. C'est un nouveau journal qui a déjà une si mauvaise réputation qu'un certain Georges nous a soufflé une nouvelle version de sa chanson. Courez l'acheter et vous abonner. Il sort en kiosque le 10 septembre. Abonnez vos amis et aussi vos ennemis (imaginez leur tête quand le facteur leur apportera la prose). Pensez à votre tante de Carpentras, à votre oncle de Ploubazlanec et aussi à votre petit neveu tout boutonneux (à son âge, ça ne peut lui faire que du bien). Bien sûr, n'oubliez pas non plus votre petit chat. Allez, c'est dit, mercredi prochain on va tous au Siné, en chanson!

C'est un canard sans prétention
Qui ne respecte aucun canon
Un journal fait pour les copains
Faut dire qu'on en a bien besoin
Ça f'sait des années qu'on en rêvait tous
C'est Siné qui l'fait voilà Val qui tousse
C'est l'hebdo de tous les prolos
De tous ceux qu'y en ont plein l'dos
Le journal qui traque les bourgeois
Et leurs laquais sans foi ni loi
Ça va cogner sur les crevures
Ça va saigner, pour ça c'est sûr.
 

Dans l'hebdo il y'a des dessins
Et plein de commentaires malins
Il y a même on peut bien le dire
Des cochonneries et d'la satire
Ça f'sait des années qu'on en rêvait tous
Un journal qui tache et qui éclabousse
C'est l'hebdo de tous les prolos
De tous ceux qu'y en ont plein l'dos
Le journal qui traque les bourgeois
Et leurs laquais sans foi ni loi
Ça va gerber chez les ordures
Ça sent pas bon, pour ça c'est sûr.
 

Dans l'actu y'a d'quoi s'énerver
Parfois même on peut exploser
De le lire chez un congénère
Ça aide à passer sa colère
Ça f'sait des années qu'on en rêvait tous
Un canard qui boîte pour qu'on se trémousse
C'est l'hebdo de tous les prolos
De tous ceux qu'y en ont plein l'dos
Le journal qui traque les bourgeois
Et leurs laquais sans foi ni loi
On va gicler les pourritures
Y'a du boulot, pour ça c'est sûr.

Mercredi ce s'ra rigolo
On pourra lire tous les poteaux
Dézinguer les rois de la frime
Et tous les cons qui nous oppriment
Ça f'sait des années qu'on en rêvait tous
Dans Siné Hebdo la révolte pousse

C'est l'hebdo de tous les prolos
De tous ceux qu'y en ont plein l'dos
Le journal qui traque les bourgeois
Et leurs laquais sans foi ni loi
Pas d'pitié pour les beaux quartiers
Faut bien qu'y payent, y'a pas à chier!




 

Publié dans EN AVANT LA ZIZIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jvaillant.biz 13/03/2009 14:01

Je suis moi aussi révolté contre tous ces voleurs de bonheur qui nous chient deçu du haut de leurs tours d'ivoir et diament. Cependant, des textes de cette trempe, ne peuvent éveiller que de la haine, et encore plus de mépris de la part de ces merdeux baignant dans le lux. Je cherche à sortir d'un fase dificile. Et je peux vous dire que, ni la droite, ni la gauche, ni même le centre d'ailleurs ne m'ont apporté le moindre coup de pouce. Il ne s'agit donc pas d'une question de couleur, mais d'une question d'ouverture sur l'autre. Tant qu'il me restera un souffle de vie, j'imagerais l'espoir dans ce sens là! On ne construit pas l'amitié sur la médiocrité des propos.

Bénédicte Bréhier 10/09/2008 19:56

Bravo Pierre,
On lit, on relit et on prend sa part. On trouve sa place. Encouragements de toute la famille Bréhier de Créteil !